OMG ! La molette du 6D devient folle

12 janvier 2016

Oh My God ! Quand la molette directionnelle de mon appareil photo devient folle ça donne une histoire qui commence comme un… dimanche matin. Dimanche matin, les oiseaux chantent, le soleil brille, les rayons du soleil traversent les stores et viennent doucement effleurer ma peau. Grrr, excusez-moi, je rembobine, ça c’était mon rêve.

Dimanche matin, à vrai dire je ne me souviens plus vraiment, la veille au soir je m’étais couchée encore une fois bien trop tard et aux premières lueurs du jour, j’avais déjà deux intrus glissés dans mon lit. Je me réveille en souriant, les yeux encore un peu embrumés et envoi tout ce beau petit monde au petit-déjeuné.

Vers 10h15, je recouche mon plus jeune fils pour sa sieste et je lance à un dessin animé à mon autre. J’hésite quelques instants entre prendre un pinceau – non pas pour faire une belle aquarelle, ne vous méprenez pas – et aller me balader. J’opte pour la seconde idée.

J’embarque le chien et mon appareil photo, c’est que j’ai 366 photos à faire cette année, moi, maintenant ! Je m’égare non trop loin de mon humble demeure, n’ayant pas le courage de sortir mon véhicule motorisé rouge ou noir au choix et je décide de me rendre à pied jusqu’au port de Caverne. J’enfile mon gros manteau hyper imperméable car la météo s’annonce incertaine, mes bottes de pluie et me fixe comme objectif photographique des détails, des textures, des couleurs.

 

Je ne sors l’appareil que quand nécessaire, je prends bien le soin de le ranger entre chaque prise de vue.

Mon appareil, c’est un peu comme le Graal, j’en prends le plus grand soin – enfin j’essaie, à mon niveau quoi – et le canon 6D est tropicalisé. TROPICALISÉ ! Donc je ne m’inquiète pas plus que ça pour lui et le sors malgré l’humidité ambiante.

Je vous ai dit ? TROPICALISÉ !?

Je continue ma promenade en longeant la Dordogne, les champs autour de moi ressemblent à des rizières, j’envoi le chien se rincer car il a les pattes pleine de vase. On s’amuse. Un bâton c’est tellement bon.

J’échoue lamentablement sur mes photos en mouvement (comme à mon habitude à dire vrai) et je décide qu’il est temps de rentrer à la maison. Le nez au vent.

M. Jango, lui, se trouve une énorme branche. Il a senti que nous étions sur le retour et décide d’en faire qu’à sa tête.

Bref cette belle serpillière rentre à la maison comme un grand en évitant les voitures. Je flippe qu’il se fasse écraser cet abruti et rentre un peu agacée.

Tropicalisé ?

Le dessin animé est déjà terminé et j’entends chouiner dans la chambre. Mais combien de temps suis-je partie ? si longtemps ? Ah oui, plus d’une heure et demi, la pause est finie. Je monte voir tout mon petit monde, l’appareil toujours autour du cou. Je me dis tiens allez hop deux trois photos de plus. Sauf que….

Sauf que mon appareil n’en fait qu’à sa tête.. La fonction Q, le menu, la molette font absolument n’importe quoi. N’IMPORTE QUOI.

La fonction Q me déclenche l’écran, impossible de modifier mes réglages. Le bouton menu ne marche plus ou quand il veut bien marcher m’affiche l’écran du bouton Info… Et je ne peux plus naviguer avec les touches directionnelles.

Vent de panique. Mais c’est quoi ce délire ?!!?

Aurélien avec sa grâce habituelle me dit de ne pas m’en faire, que c’est l’humidité. L’électronique et l’humidité – vous croyez quand même pas que j’étais partie me promener en laissant mes gosses tout seul ? -. Mais mon appareil est TROPICALISÉ ! je vous dis ! Je l’ai protégé dans mon manteau toute la balade. TROPICALISÉ ! un appareil à 1500 balles boitier nu.

Je vais décéder. Je n’ai plus d’appareil.

C’est l’humidité qu’il me répète, je cherche des infos sur internet. Je tombe sur quelques forums. C’est l’humidité qu’ils me disent. Un défaut connu de ce boitier.

Fichtre !

Je laisse mon appareil reposer un peu. Je n’arrive pas à m’empécher de tester frénétiquement minutes après minutes si ça va mieux. Je lui enlève sa housse de protection en caoutchouc, j’ai presque envie de dévisser la face arrière… Je me calme et me dis que ce serait pire si je faisais n’importe quoi. Une opération à cœur ouvert par une newbie, vous imaginez le carnage ? Je le pose sur mon bureau, telle une âme en peine. Je lui met rien que pour lui le chauffage à fond et referme la porte le cœur lourd. Va-t-il s’en remettre ?

Je vais manger. N’oublions pas les choses essentielles.

Une ou deux heures plus tard, les boutons recommencent à retrouver leurs fonctions. Mon appareil est de nouveau opérationnel.

 Après deux ans d’utilisation, c’est la première fois qu’il me fait des siennes et il a intérêt à tenir encore quelques années ! Je suis quand même dégoûtée et un peu en colère, du matériel de cette gamme vendu pour être tropicalisé qui ne supporte pas l’humidité et deux gouttes de pluie est rageant. #hyperrageant

Je suis également un peu inquiète pour les voyages à venir, les balades. Même si j’ai un sac à dos approprié, le sac et l’appareil seront dans le van donc soumis à l’humidité si il pleut beaucoup. Je pense que je vais aller le faire nettoyer et vérifier avant que les dommages deviennent collatéraux.

Et vous ? avez-vous déjà rencontré des problèmes techniques avec votre boitier ?

TAGS :
VOIR ET POSTER UN COMMENTAIRE +
J’adore ton article. Il m’est arrivé la même chose, tropalisé mon c**
Mais il reste fidèle malgré tout
Bonjour, que ce soit sous une tropicale ou du crachin parisien mon 6D est très sensible à la moindre goutte d’eau et cela me gène beaucoup et effectvement comme je l’ai lu de nombreuse fois ce n’est pas admissible vu le prix. Un utilsateur de nikon m’a signalé le même souci. La qualité japonaise serait-elle en déclin.
Eh bien je rentre de 3h de photo sous la neige et pendant cette balade l’appareil a commencé à faire des siennes. J’ai cherché sur internet si c’était une conséquence habituelle et me voilà. J’espère que demain tout cela sera oublié.
Mais je me faisais la même réflexion en sortant sous la neige: Il est tropicalisé cet appareil…Aucun soucis…
A sa décharge on dira que la neige n’est pas quelque chose qu’on trouve sous les tropiques.
Je suis en train d’avoir le même problème avec mon 6D. Pour moi Canon c’est terminé ! La nana du site de vente (MN) qui me répond : « C’est un entrée de gamme professionnelle… » Genre : c’est normal, tu l’as payé que 1600€… Bref. Les boules.
Bonjour

horreur chez moi aussi; malgré quelques alertes (voir les symptomes décrits plus haut) j’ai voulu sortir mon 6D lors d’un carnaval sous la pluie et la neige ce weekend à Malmedy (B);
Conséquence 1 semaine plus tard : la molette ne permet plus de naviguer vers la droite
Embêtant de ne pas avoir de tropicalisation sous nos latitudes et à ce prix!

Bonjour,
J’aime beaucoup comment cet article est écrit. Et sinon, après deux ans de bons et loyaux services mon 6D me fait la même chose. Je me trouve actuellement en Indonésie et tout les soirs je met mon précieux dans un endroit sec et ventilé pour que celui-ci re-fonctionne le lendemain pour une durée approximative de… 1 heure. Canon fait la sourde oreille et ne veut pas laisser entendre que ce boitier à un problème de conception à l’étanchéité … bien dommage tout ça et bien dommage pour mes photos d’Asie pour les 4 prochains mois….. de 8h à 9h uniquement.
Bonne continuation
tu as l’air de prendre ça avec philosophie, je crois que j’aurai juste envie de pleurer 🙂 Bon voyage en tout cas !
Ne reste plus qu’à collectionner les sacs de silice pour mettre au fond du sac photo… Jamais eu de problèmes non lié à accident, avec le boîtier. Pour ce qui est des optiques, juste un souci avec l’objectif du kit, (pas étonnant diront certains ¬_¬) au bout de 4 ans de bons et loyaux service, un défaut d’usure qui a sectionné le câble de l’autofocus. Rien d’irréparable ni qui m’ait coûté les yeux de la tête… Je touche du bois 😀
Jamais eu un tel problème non plus, et j’aurais flipper tout autant que toi ! Hier j’ai fait quelques prises par temps humide, mon X100S a prit quelques goutes d’eau et il n’a rien subi alors qu’il n’est pas du tout tropicalisé ! Peut être un coup de bol ^^ Sinon, Seb a raison pour le Silicagel ! 🙂
Hmmm tu sais les nouvelles technologies parfois c’est bizarre. Après du coup en observant la molette, je comprend q’il peut y avoir de l’humidité qui s’infiltre mais la pièce en dessous est sensée être étanche. Visiblement c’est le gros défaut du 6D et je l’ignorais totalement.
Jamais eu ce problème (sur du Nikon)… Mais j’imagine ta frayeur ! As-tu déjà pensé à mettre qq sachets de gel de silice dans le sac avec le boîtier ?? Paraît que c’est bien utile 😉
Bonne idée et toute simple en plus. Je vais me préparer ça dans le sac photo !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.