Menu & Recherche
Province de Kanchanaburi

Province de Kanchanaburi

Récit de voyage • Thaïlande • Février 2018

La province de Kanchanaburi au nord-ouest de Bangkok. Un écrin de verdure, des cascades magnifiques, la campagne thaïlandaise les cheveux au vent à bord d'un scooter, de magnifiques temples à découvrir et un peu d'histoire. Probablement et contre toute attente ma partie préférée de ce séjour en Thaïlande.


Un peu d’histoire

Le pont de la rivière Kwaï a été construit à l’initiative des Japonais, qui ont occupé la Thaïlande en 1942 et 1943. Son objectif était de faciliter l’acheminement des renforts et du matériel de guerre vers les troupes basées en Birmanie.

Cette voie ferrée a été surnommée « The Death Railway ». En effet des milliers de prisonniers de guerre ont été utilisés comme forçats et sont morts à la tâche


Nous quittons ce matin Bangkok pour la province de Kanchanaburi. Nous prenons un mini bus et quelques heures de trajet plus tard, nous arrivons à notre guest house au bord de la rivière Kwaï. Sur la route, je m’attendais à traverser la campagne Thaïlandaise mais pas du tout ! Nous avons traversé des villes, la route était une double voie tout du long et sur les bas côtés des rangées de magasins en tout genre sans interruption.

Le temps de s’installer, je laisse ensuite les garçons faire la sieste, je suis partie me promener vers Phrueksa Kan Village et sur le pont de la rivière Kwaï et j’ai visité un temple.

Le soleil est à son point culminant, les couleurs sont franches et vives. Nous repartons faire quasi le même tour en fin de journée avec une lumière orangée et rosée. L’un des plus beaux couchés de soleil que nous avons pu vivre en Thaïlande. Et nous aurons même la chance de revoir le fameux train passer sur le pont de la rivière Kwaï.

La rivière Kwaï

Cascade Erawan

Nous avions réservé un taxi pour la journée et le programme de cette nouvelle journée était de grimper jusqu’au dernier palier des chutes d’Erawan. Le parc national d’Erawan, situé à 65 km au nord de la ville de Kanchanaburi, est considéré comme l’un des plus beaux espaces naturels de Thaïlande. Une balade à faire sur une bonne demi-journée, tout dépend si vous voulez aussi profiter de toute les chutes d’eau et vous baigner dans les bassins naturels.

Chutes d’eau Erawan

Autre attraction, les poissons Garra Ruffa (aussi appelés poissons-docteur) qui viennent vous grignoter les peaux mortes des pieds ou d’ailleurs !  Ce n’est pas trop mon truc, je n’ai même pas essayé mais il semblerait que ca plaisait énormément à plein de gens. Avec un peu de chance, vous pourrez croiser des singes, mais ce ne fut pas notre cas, à mon grand désespoir !

Ici la nature est luxuriante, l’eau turquoise, le chemin assez facile et complètement balisé. Seul l’accès aux chutes N°6 et 7 est un peu plus compliqué avec ses hautes marches naturelles faites de roches ou de racines. Une activité nature par excellence à faire avec les enfants.

Le tarif pour visiter les cascades d’Erawan est de 300 baht par personne pour les étrangers. Et, 100 baht pour les thaïlandais. A partir du niveau 2, on vous demandera de consigner vos bouteilles d’eau pour 20 Baht afin de ne pas polluer le lieu.

Le temps de déjeuner dans un boui-boui à l’entrée du parc et notre taxi nous amène à la Krasea Cave et une autre partie de la Death Railway. Nous sommes assez étonnées par la sécheresse et les arbres dénudés.

Krasea Cave & Train de la mort

Balade en scooter dans la campagne de la province de Kanchanaburi

Pour cette dernière journée passée dans la province de Kanchanaburi, nous avions décidé de louer des scooters. Une grande première pour moi ! Mais avant cela nous avons voulu retirer de l’argent pour poursuivre le voyage le lendemain et là quelle surprise, aucune de mes cartes bleues ne fonctionnaient. J’ai fini par contacter ma mère en France qui a pu se renseigner – je n’avais qu’un forfait internet et non téléphonique pour le voyage – et donc c’est en fin de journée que j’ai pu apprendre que mes deux cartes bleues avaient été bloquées par ma banque suite à mon premier retrait à l’aéroport de Bangkok.

Aurélien et les enfants sur le scooter

Nous avons essayé tant bien que mal de mettre ce problème de côté et nous sommes allés louer nos scooters. Je fais quelques essais dans l’impasse qui mène à notre guest house et nous nous engageons sur les grosses artères de Kanchanaburi puis nous arrivons petit à petit sur de petites routes de campagne et filons vers le Giant Rain Tree.

Sur les routes de campagne

Giant Rain Tree

Un arbre de plus de 100 ans aux dimensions impressionantes. Son tronc est assez grand pour être entouré de 10 personnes alors que la hauteur de sa canopée est de 20 mètres et la grande couronne ombragée couvre une superficie totale d’environ 2 416 mètres carrés.


Nous nous sommes baladé sur presque 60km, pour une première en scooter c’est plutôt pas mal je trouve !  et j’ai adoré cette balade. J’ai pu voir une Thaïlande comme je me l’imaginais avant de venir. A la roots, des cocotiers, des bananiers, des champs, des petites routes, je me suis prise pour country man.

Nous avons alterné les enfants sur les scooters et sur les gros axes sur lesquels je n’étais quand même pas du tout à l’aise, Aurélien avait les deux avec lui, un à l’avant et l’autre sur le siège à l’arrière. A un moment donné bercé par la lenteur de mon rythme, ils sont sont assoupis tous les deux. Aurélien au milieu de rien a crevé un pneu. A ce moment là de l’histoire, je vous rappelle que nous n’avons plus d’argent liquide ou presque et aucune idée de quand nous pourrons et si nous pourrons retirer à nouveau. Nous avons  un peu chaud aux fesses et je ne sais pas par quel miracle, une dame surgit et nous voyant en panne, nous indique à 500 mètres de là, une sorte de mini cabane en guise de garage où nous avons pu changer la chambre à air pour quelques Baths. Un peu dépité, on y croyait pas du tout et on s’était bien vu bloqué la comme quatre débiles !

Ce coup de frayeur passé, nous continuons notre boucle en direction des temples de la région. Nous en faisons deux. Le Wat Tham Suea qui domine la vallée du fleuve Mae Klong avec son impressionnant statue de Bouddha et son chedi de près de 70 mètres de haut, absolument magnifique surtout avec le soleil qui était en train de décliner dans le ciel.

Et le Wat Ban Tham plus connu sous la dénomination de Temple du Dragon avec son escalier qui conduit dans la gueule d’un dragon à l’entrée de la grotte dans laquelle se trouve le temple. Le Wat Ban Tham mérite qu’on gravissent ses marches pour admirer la grotte et plus haut le point de vue panoramique mais la nuit est train de tomber et nous en avons déjà plein les jambes, nous nous faisons avaler par le dragon et arriverons à l’entrée de la grotte, il est temps de rentrer à notre à notre guest house en avalant quelques moucherons sur le chemin du retour.

Ma plus belle journée du séjour !

Pas de commentaire pour le moment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.