Menu & Recherche

Bangkok

Bangkok

J’imaginais Bangkok sale, bruyant, stressant. Toujours en pleine effervescence. Alors j’ai trouvé un Bangkok pas très propre dû surtout à la pollution mais pas dégoûtant non plus. Bruyant certes, mais pas autant que je l’avais imaginé, de toute façon le bruit incessant des scooters, moto et vieux bus pétaradent n’est pas réservé à la capitale, nous l’avons retrouvé à chaque endroit visité à notre plus grande surprise.

L’air est chaud, l’air est humide ! C’est d’ailleurs la première remarque des enfants en débarquant de l’avion. Nous trouvons facilement le chemin de notre hôtel, et expérimentons notre première brochette et soupe de riz thaïlandaise de l’autre côté de la rue sur un petit stand de street food posé à côté d’un Seven Eleven.Il règne ici une forme de sérénité, une force tranquille. Les gens font leurs petites affaires et vie tranquillement.

Le trajet fût tellement long que nous nous endormons sans peine et le lendemain matin, nous décidons d’aller nous promener dans le centre historique de Bangkok et de nous imprégner de l’atmosphère.

Première photo prise dans les rues de Bangkok
Vue de Bangkok depuis les klongs. Un mélange étonnant.

Bangkok, c’est un peu ça.

Des grands bâtiments, des building, des bicoques, des maisons sur pilotis, des bidons villes, des arbres ici et là. Des pots de fleurs et des plantes posées sur les trottoirs.

Un mélange étonnant.

Balade sur les Klongs

Nous étions parti en direction du Chao Phraya pour prendre une taxi boat et nous avons terminé dans une pirogue à faire une balade sur les klongs. C’est une activité que j’avais prévu de faire mais plus tard dans la journée. Mais à peine arrivés sur le quai, nous nous faisons interpeller par nos premiers thaïlandais et nous nous laissons convaincre. Le prix annoncé est même en deçà de ce que j’avais prévu (environ 1200 Baths pour une balade de 1h30 pour 4, nous étions les seuls sur la pirogue).

Les enfants sont aux anges, notre pilote alterne des petites pointes de vitesse et des pauses pour observer les iguanes, les temples, l’architecture. Tout est contraste, il cohabite des habitations faites de bric et de broc et des immenses buildings sur fond de palmiers.

Wat Arun

La Pirogue nous arrête devant le Wat Arun et nous en profitons pour faire la visite du temple.

Marché aux fleurs

Nous attendons le bateau-navette pour traverser le Chao Phraya et marchons en direction du Pak Khlong Talat, le plus grand marché de fleurs fraîches de Thaïlande. Nous avons fini le voyage avec la varicelle mais nous l’avons aussi commencé avec la grippe, Alexis est plutôt fatigué et nous nous arrêtons déjeuner dans une petit restaurant dans ce quartier.

Ce n’est pas spécialement à la bonne heure au marché aux fleurs, les étals ne sont pas très remplis et l’animation n’est pas à son comble, nous décidons de poursuivre notre marche jusqu’au Wat Saket. Soit environ 3 kilomètres à découvrir et s’imprégner des rues du vieux Bangkok. Je vous recommande de vous promener dans les rues le nez au vent, rien de tel pour s’imprégner de l’atmosphère d’une ville.

Normes électriques
Street Food

Rommaninat Park

Nous quittons le temps d’un instant la frénésie de la ville. En quelques pas dans ce parc, tout semble plus calme. Cette pause est la bienvenue, les enfants jouent au square pour leur plus grand plaisir, l’ambiance sonore a baissé de quelques décibels et c’est reposant. Et puis un skate parc au milieu des palmiers, c’est forcément la classe.


Inviter le son de la cloche

Corps, parole et esprit en parfaite harmonie
Je vous envoie mon cœur avec le son de cette cloche
Qu’il pénètre profondément dans l’univers
Eveillant les êtres à la vie

Poème bouddhiste

 


Le Wat Saket et son chedi doré illuminé Ce temple a été construit sur une colline artificielle de 75 m, lui a valu le surnom de Temple de la montagne d'or.

Le Wat Saket et son chedi doré illuminé

Ce temple a été construit sur une colline artificielle de 75 m, lui a valu le surnom de Temple de la montagne d'or.

La vue de Bangkok Une de mes photos favorites de ce voyage en Thaïlande.

La vue de Bangkok

Une de mes photos favorites de ce voyage en Thaïlande.

Wat Saket (Golden Mountain)

La nuit commence à tomber, il est encore un peu trop tôt pour voir les bâtiments s’éclairer un à un mais nous prenons un peu de hauteur et profitons de la vue depuis le temple Wat Saket (Golden mountain). Le ciel est complètement bouché par la pollution mais quelle vue !

Les jambes se font lourdes, à la tombée de la nuit l’atmosphère s’est alourdie et quelques gouttes de pluies percent les nuages persistants, les moustiques et les moucherons nous attaquent de toute part. Il est temps de rentrer à l’hôtel et nous prenons notre premier tuk-tuk.

Palais Royal

Le décalage horaire se fait légèrement ressentir et les enfants ont du mal à émerger. Nous avions réservé cette seconde journée à Bangkok pour visiter les principaux sites touristiques comme le Palais Royal et son temple du Bouddha d’émeraude, Wat Phra Kaeo, le Wat Pho ou encore le quartier de Chinatown.

Arrivés au Palais Royal dans la matinée, il y a foule et nous nous insérons dans le flot de touriste, tout est très beau et impressionnant mais il y a clairement trop de monde. Je ne suis pas anti-touristes surtout sur des lieux très prisés mais avec les enfants ce n’est pas agréable, nous sommes obligés d’être sur le qui vive pour ne pas en perdre un en chemin.

Nous passons un long moment à observer les fresques et les peintures, à chercher crocodiles, singes ou dragons. Mais, il faut accepter la réalité, les enfants sont fatigués donc avec notre grande sagesse parentale, nous faisons l’impasse sur le Wat Pho et nous retournons faire une pause à l’hôtel.

Quartier de Chinatown

Au cœur de Chinatown, nous nous retrouvons un peu dans la situation du matin avec énormément de monde. Je m’étais imaginé des petites ruelles, des impasses alambiquées avec de l’animation partout, peut-être nous ne sommes pas allés au bons endroits mais j’ai trouvé que l’animation se faisait essentiellement sur la rue principale et qu’il n’y avait finalement pas grand chose de plus à y voir.

Nous finissons notre balade nocturne en allant voir le Wat Arun éclairé, un tuk-tuk nous dépose jusqu’à côté de l’embarcadère. Je ne trouvais pas la vue folle car nous étions de biais et nous sommes partis marcher dans des petites ruelles pour trouver essayer de trouver un meilleur angle de vue. C’est alors que nous nous sommes retrouvés à longer le fleuve au milieu des bidonvilles, à moitié chez les gens, cachés juste derrière les restaurants et hôtels plutôt chics. Je me souviendrais toujours de cet homme en train de se faire tatouer au plein milieu de la rue, une scène issue d’un film. Cette ambiance était vraiment curieuse, le lieu, la saleté, les rats, l’impression de déranger ou de s’être invité là où nous ne devrions pas être. Je dois avouer que je n’étais pas totalement tranquille avec mes deux enfants au bout des bras. Bref, le temps de s’extraire de cette rue sombre et nous repartons fissa à l’embarcadère faire ma photo. De biais, et pis voilà.

Pas de commentaire pour le moment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.