La trace des ruisseaux / Plage Caraïbe

5 février 2015

Première immersion au cœur de la forêt tropicale. L’un de mes plus grands souvenirs. On pense souvent aux eaux turquoises, mais la Guadeloupe regorge de végétation luxuriante et c’est vraiment incroyable de se promener en forêt. On se sent littéralement microscopique. En tout cas, ce jour là, on était joyeux comme des pinsons et qu’est-ce que j’en ai ch*** pour cette première randonnée.

5 AOÛT 2012

Après avoir tenté de faire cuire des œufs au micro-onde – à ne jamais faire – et faire exploser celui-ci, nous prenons la route de la traversée pour la première fois des vacances et nous nous arrêtons à la maison de la forêt.

La route de la traversée est la seule voie routière qui traverse – logique – Basse-Terre d’est en ouest. Cette route est également appelée la route des Mamelles.

Au départ de la maison de la forêt, il y a plusieurs randonnées possibles. Nous choisissons la trace des ruisseaux, une magnifique randonnée au cœur de la végétation luxuriante, dans laquelle nous nous sentons microscopiques. Nous sommes accompagnés par le bruit de la rivière, le chant des grillons et de nombreuses libellules. Après 45min de marche entre les racines des arbres et des rochers, nous arrivons enfin au départ de la randonnée. Je suis déjà toute rouge comme une écrevisse. Nous décidons de prendre le chemin le plus court pour nos première sortie et nous mettre en jambes.

carnet-de-voyage-guadeloupe-5595carnet-de-voyage-guadeloupe-5613 carnet-de-voyage-guadeloupe-5596 carnet-de-voyage-guadeloupe-5601

Après l’effort, le réconfort… un petit pic nique au bord de l’eau à Bras David.

carnet-de-voyage-guadeloupe-5632

Nous décidons de repartir et aller à la recherche d’une plage pour se reposer et se baigner. Direction la plage caraïbe. Tous les palmiers sont déjà occupés et il n’y a pas du tout d’ombre pour se poser (et oui, nous sommes dimanche). Nous y resterons que très peu.

carnet-de-voyage-guadeloupe-5652

Finalement, on opte pour un plouf dans la piscine au gîte ! En s’arrêtant quand même photographier ce magnifique panorama de la réserve Cousteau à Bouillante.

carnet-de-voyage-guadeloupe-5669

J04 Le fort Louis Delgrès et la plage de sable noir à Grande Anse

A suivre : J06 Le bassin bleu et la seconde chute du Carbet

VOIR ET POSTER UN COMMENTAIRE +
En plus des arbres, rochers et tout ça, ça doit être humide non ? donc un peu pénible pour marcher !
Mais ça à l’air de valoir le coup.
Ah oui, c’est hyper humide, il y a des racines partout sur le sol et c’est très escarpé. Mais tu verras, si tu suis un peu le carnet de voyage jusqu’au bout, que ce n’est pas la pire !
Ca a l’air très joli et effectivement, on n’y pense pas toujours quand on entend Guadeloupe!
Et pourtant, c’est bel et bien ce que j’ai préféré 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.