Me retrouver sur
Instagram
Visite de Moulay Bousselham et découverte de la lagune Merja Zerga

Visite de Moulay Bousselham et découverte de la lagune Merja Zerga

Maroc, notes de voyage.

Aujourd’hui, nous avons pris nos marques et enfourché nos sacs à dos de portage et de randonnée. Nous avons marché depuis notre camping jusqu’au village. A plusieurs reprises on nous a proposé de monter dans des bateaux pour visiter la lagune mais nous avions choisi de nous promener avant. Le port, quelques framboises, la place de la mosquée, le petit marché, la descente jusqu’à la plage et l’océan. L’océan est d’ailleurs le même, je l’ai reconnu. Puis j’ai dégusté ma première salade marocaine et tajine.

Le pic du soleil tapait vraiment fort et c’est avec plaisir que j’ai accepté l’appel du van et de la sieste qui n’a jamais eu lieu. C’est plus tard dans l’après midi que nous finirons par accepter une excursion à la découverte des oiseaux dans la lagune. C’est un passionné d’ornithologie qui nous a amené sur sa barque à la rame découvrir de près quelques espèces d’oiseaux. La marée était descendante donc des petites îles apparaissaient de-ci delà, nous permettant de bien observer la faune. Une belle rencontre.

Où sommes-nous ? (cliquez pour agrandir)


Ça y est, enfin nous quittons l’autoroute et nous nous enfonçons dans la campagne marocaine en direction de Moulay Bousselham. C’est un village que j’avais sélectionné comme point de chute pour nous reposer de notre long périple Espagne / Ferry.

Sur la route nous traversons des larges forêt de mimosas, je suis étonnée par la verdure environnante. Des marocains sont sur les bords de route, des pick-up, des vaches, des chèvres, des ânes. Le ton est donné.

Nous trouvons assez facilement le camping « Flamands Loisirs » qui se situe au bout de la piste à gauche de la station service à l’entrée du village. Quelques formalités et puis on s’installe. Il est déjà tard mais clairement je ne suis pas fraîchement arrivée au Maroc pour rester cloîtrer dans mon camping et j’ai envie d’explorer les alentours. Aurélien n’est pas super chaud mais il n’ose pas nous laisser partir tous les trois – de peur qu’on se fasse manger par une chèvre peut-être ?!

Comme toujours, les premières photos d’un voyage ont ce goût assez particulier. L’œil est nouveau, captivé.

La nuit tombe et roulement de tambour, un nouveau jour se lève.

Le port, le village et l’océan

Il est temps de chausser nos chaussures de randonnée et de partir explorer le village. Nous sortons du camping et nous hésitons à tourner directement à gauche pour se diriger vers la lagune ou bien nous rendre vers le centre et la plage. Nous optons pour la seconde solution afin de garder l’activité bateau pour l’après-midi.

En avant pour notre première promenade

Nous arrivons au port, quelques pêcheurs et d’autres touristes attendent pour monter en bateau et traverser la lagune. Je fais une photo à la va-vite en me disant, ne sait-on jamais et finalement je n’ai que cette photo du port car je pensais que nous y retournerons plus tard dans la journée et en fait, non. Nous prenons les escaliers afin de remonter vers le village. On déambule sur la grande place de la mosquée, on s’achète quelques framboises au marché et nous descendons à la plage.

Nous avons déjà pas mal crapahuté mine de rien. Le soleil est à son zenith et il fait assez lourd. Pour quelques dirhams, on nous propose de nous installer sous les parasols mais nous déclinons la proposition. La plage quand à elle, n’est pas très propre.

C’est curieux de voir les habitations construites directement sur le flanc de la falaise. Nous contournons la côte et nous passons du côté de l’embouchure de la lagune et remontons encore des escaliers pour revenir au centre. J’ai chaud !

après l’effort, le réconfort

La découverte de la lagune Merja Zerga

La lagune de Merja Zerga est une réserve naturelle d’oiseaux qui abrite des milliers de volatiles, qui viennent hiverner d’octobre à mars, bien que de nombreuses espèces se soient sédentarisées. On y découvre des hérons, des flamands roses, le hibou du Cap, la sterne caspienne, le balbuzard pêcheur, des canards siffleurs, des oies cendrées, et d’autres oiseaux dont je ne me souviens plus des noms. Il est possible de partir explorer la lagune en barque.

Où trouver un guide pour visiter la lagune ?

A vrai dire, ce sont les guides qui viendront à vous ! Nous avons été interpellé par plusieurs personnes lors de notre promenade du matin. Ce n’est qu’en fin d’après-midi que nous avons rencontré celui qui deviendra notre guide. Un passionné d’ornithologie qui avait voyagé en France et à l’étranger pour observer les oiseaux. Nous avons fini dans une toute petite barque en bois qui prenait l’eau.

Il nous a baladé à la rame afin de ne pas faire peur aux oiseaux et protéger l’éco-système en place. Nous avons passé un excellent moment et cette rencontre fût très riche. Et je ne me souviens plus du tout combien nous a coûté l’excursion. 120 dirhams peut-être ?

Lumière d’or

Nous disons au revoir à notre guide, les enfants sont ravis et sur le chemin du retour la lumière se pare de ces plus belles couleurs. Probablement une des plus jolies lumières que nous avons eu droit pendant ce voyage.

Demain, nous reprenons la route et partons à la découverte de Marrakech.

Informations pratique

Où loger en camping à Moulay Bousselham ?

Il y a en fait deux camping à Moulay Bousselham, le camping des « Flamands Loisirs » où nous nous sommes arrêtés et le camping international qui est plus proche du port mais qui semblait plus touristique aussi. En ce qui concerne le camping « Flamands Loisirs », je pense que c’est l’un des meilleurs camping que l’on est fait de tout notre voyage au Maroc. Le camping n’est n’y au centre, ni proche de la plage mais il offre une superbe vue sur la lagune Merdja Zerga et l’océan au loin. Les emplacement étaient spacieux, ombragés; les sanitaires propres et les douches chaudes ! Ce dernier point est suffisamment rare pour être souligné.

La piscine était payante, nous n’y sommes pas allés et en fait je crois qu’elle n’était pas encore ouverte.

Tarif : 90 dirhams la nuit pour 4 et le van.

Où manger ?

Un peu au pif, on s’est arrêté dans un restaurant face à la grande place. Je ne suis pas d’une grande aide au niveau recommandation gustative et je suis pas compliquée : j’aime tout !

A lire également

2 Commentaires

  • 3 mois (il y a)
    merci pour ce beau moment d’évasion… la lumière est vraiment superbe, cette photo avec les deux hommes face au paysage est à tomber… que j’aimerai être là aussi, à ressentir cette sérénité qui semble les laisser tout aussi contemplatif que je le serai certainement aussi, comme tu l’as été je pense…
    • 3 mois (il y a)
      je crois que cette photo est dans mon top five de mes photos préférées de tout le voyage !
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire Votre email ne sera pas publié

Mes derniers articles