10 ans d’une vie de chien, Boogle

4 juillet 2014

Il y a 10 ans, j’adoptais Boogle. Nous étions au mois d’octobre et en ce début d’automne, je ne me souviens plus très bien comment j’ai fini par errer dans une animalerie.

Deux beagles, Urielle et Urianne, toutes deux des femelles, venaient tout juste d’arriver. Des petites boules de poils toutes choupies que j’ai tout de suite eu envie d’adopter et m’occuper.

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus-19

A cette période, mon père était très malade et en phase terminale d’un cancer qu’il combattait depuis près de 5 ans. Autant de temps et même bien plus à ne plus avoir de contact avec lui. La vie, ces choix, mes choix. C’est ainsi.

Puis, il y a ce moment, où l’on se dit que demain, ce sera certainement trop tard. Que si on souhaite renouer un lien aussi fin soit-il, c’est maintenant ou jamais.

Je n’avais aucun souvenir à conserver de mon père, un parfum laissé sur mon oreiller, un bracelet ramené d’un voyage ou une carte postale. Aucun de ces objets n’avaient spécialement d’histoire, d’histoire positive et j’ai eu une idée.

Si je lui demandais de m’offrir ce chien ?

Donc il y a 10 ans, j’adoptais Boogle, Urielle de son vrai nom. Un cadeau, un vrai, de mon père. Il décédera 3 semaines plus tard.

 

La fin d’un chapitre

 

Aujourd’hui, un chapitre se termine. Boogle est partie, morte elle aussi.

Je ne veux pas réduire Boogle juste aux circonstances de son adoption. Boogle a partagé ma vie pendant ces 10 années comme n’importe quel animal de compagnie. Elle m’a suivie partout. Elle a partagé mes peines et mes joies. Elle a toujours été présente. Quoi qu’il arrive, elle était là. Je l’aimais énormément. La peine de sa perte est réelle et encore présente même si cela date de quelques semaines déjà.

 

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

Boogle, mais qu’est-ce que c’est que ce nom déjà ? Non pas Google,hein.. Je suis une geek mais quand même.. C’est Boogle avec un B.. un B comme Brigitte. Boogle, le beagle. Bogle, une danse jamaïcaine. Boggle, le jeu de lettre. Boogle, mon chien.

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

J’ai complètement raté l’éducation de Boogle. Mais pour ma défense, il parait que les beagles sont une race très difficile à éduquer.

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

Donc Boogle m’a fait mille et une bêtises. Elle n’écoutait rien. Son jeu préféré était de lui courir après pour récupérer son jouet. Elle était complètement omnibulée par la bouffe, capable de partir à la quête d’une poubelle et revenir telle une baleine prête à exploser. L’ordre au pied, lui a toujours été inconnu. Au pied ?! vous avez dit ?? Mais quelle langue parle-t-elle ? Oui mon cul, moi je vais où je veux…

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

Au niveau des frais de santé, j’aurai du prendre un abonnement chez le vétérinaire.

Elle a avalé plusieurs fois (en volant bien sur) des plaques de chocolat noir. Urgence, le chocolat est très mauvais pour les chiens, il peuvent en mourir (d’ailleurs j’ai bien cru que la dernière fois, elle allait y passer) (pour info, il faut les faire vomir le plus vite possible afin que le chocolat et je sais plus quelle molécule ne passe pas dans le sang). Elle s’est sectionnée le ligament de la patte arrière en cassant une bouteille de bière qu’elle avait fouillée dans la poubelle (une obsession, je vous dis) pendant mon absence. Du sang dans tout l’appartement. Re-urgence. Après 21h bien sur. Tarif plein pot ! Tumeurs… Stérilisation… Re-tumeurs… Ablation de la chaîne mammaire droite. Abcès dentaire… Et puis tout les autres soins standards comme les vaccins, vermifuges et autres. Un abonnement, ou une assurance… il m’aurait fallu. Mais quand on aime, on ne compte pas (trop).

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactusLa patte en vrac, Boogle incapable de continuer à nous suivre à côté du vélo.

J’ai aussi complètement raté son apprentissage de la propreté. Quand je l’ai eu, elle avait 2 mois tout pile (je soupçonne d’ailleurs qu’elle n’était pas complètement sevrée) et faisait pipi n’importe où et n’importe quand. . J’étais en appartement, tout en moquette et je n’avais pas le temps de descendre les escaliers avant qu’elle n’ai fait de façon totalement impromptue. J’avais lu qu’on pouvait préparer au chiot une sorte de journal à poser à un endroit précis de maison et l’habituer à défaut à faire pipi dessus, puis lui apprendre petit à petit à ne faire que dehors. Un échec. Je ne vous recommande absolument pas cette technique. Elle n’a eu pour résultat que de lui donner envie de faire pipi sur n’importe quel autre tapis de la maison. Habitude qu’elle n’a jamais perdue.

Elle aboyait beaucoup (chien de meute et de chasse) et détestait les chats.

 

Un vrai boulet, mais pas que…

 

Oui, Boogle était un vrai boulet mais pas que..

Elle avait les oreilles toutes douces. Elle était très gentille et câline. Elle a acceptée Alexis dès sa naissance, même pendant ma grossesse elle posait parfois la tête sur mon ventre. C’était ma Boogie adorée.

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus

Boogle est morte d’un cancer généralisé qui s’est dégradé assez rapidement. Elle s’est très vite affaiblie, elle n’avait plus envie de se promener. Quelques jours avant de mourir, elle avait du mal à terminer ses gamelles (oui, le même chien omnibulé par la nourriture). Je ne la reconnaissais plus mais, je ne voyais pas comment je pourrais aller la faire euthanasier. Cette idée m’était impensable.

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus-5

 

10 ans d’une vie de chien

 

Le 12 juin, il a fait une chaleur incroyable à Bordeaux. Elle n’a pas résisté. Alors que j’étais tranquillement allongée sur le canapé en train de jouer sur mon téléphone (à sauver des animaux – la vie est ironique), je l’ai entendu haleter très fort. On lui a mis une gamelle d’eau tout à côté d’elle puis il m’a semblé que ça allait mieux. Elle s’était calmée. Quelques minutes plus tard, je me suis dit.. tiens çà pue. Elle a du péter. Non… Boogle s’était vidée. Morte en silence tout près de moi.

Ma boogie…

boogle-le-beagle-vie-de-chien-sliceofcactus-11

Dernière photo que j’ai prise de Boogle, une semaine avant sa mort.

Je pense que seul les propriétaire de chien, chat ou autre animal de compagnie pourront comprendre l’attachement que l’on peut ressentir face ces bêtes à poils.

Aujourd’hui, je ne me vois pas vivre sans chien au sein de ma famille. Je dis çà…. Je dis rien

Adieu ma Boogle adorée

Signé,
Ta maîtresse préférée.

VOIR ET POSTER UN COMMENTAIRE +
Très touchant ton hommage à Boogle. Bises de nous deux
Hé ben, je suis tombée sur cet article par hasard et les larmes coulent dans mon café ! Un bien bel hommage à 10 ans de vie de chien avec des photos sublimes! Je repasserai par ici !
je viens de lire ta très belle histoire céline. une grande page se tourne…
je t’embrasse fort
ps :les photos sont magnifiques
Je suis profondément émue de lire votre histoire, j’en ai les larmes aux yeux.
Je redoute le moment où je perdrai ma confidente …
Que vous dire de plus mis à part vous souhaitez du courage.
Condoléances. C’est un très bel hommage que tu lui fais là.
Une fois qu’on en a un, on ne comprend plus comment on a pu vivre avant, sans ce compagnon à côté de soi. C’est un très bel hommage que tu lui as fait, avec de très belles photos. Une belle façon de dire au revoir.
Bon courage pour vous en remettre, personnellement la seule façon que j’ai toujours trouvé a été de m’attacher à un autre chaton et d’ainsi apprivoiser ma peine. Mais on ne les oublie jamais.
Alalalala je n’ai pas pu m’empécher de verser quelques larmes !!
J’ai eu aussi un beagle croisé qui est décédé il y a maintenant 2 ans dans mes bras alors ton article m’a rappelé tous ces moments tristes mais aussi tous ces moments d’amours que peu de personnes pourront comprendre ! D’autant plus que les circonstances dans lesquelles il est arrivé chez moi étaient aussi spéciales!
Chez moi on a pas su résister on a adopté un chien quelques temps après même si au départ je n’en voulais absolument pas !! Mais c’était tellement un manque…
Enfin bref maintenant je ne pense plus qu’aux bons moments 😀
Super émouvant ton article!

J’aime beaucoup ta phrase comme quoi seuls les propriétaires d’animaux peuvent comprendre ce qu’on ressent à ce moment là… C’est tellement vrai! On a gardé 17ans mon premier chien, la séparation a été très dure…
Au passage on avait dit plus jamais de chien à cause des désagréments que tu as évoqué aussi dans ton article, et puis finalement… mon chihuahua vient de fêter ses 10ans cette année :).

Courage!

J’ai les larmes aux yeux en lisant ton article.. J’ai aussi un Beagle, il s’appelle Tino et il a 12 ans. Oui 12 ans, il est plus proche de la fin que du début et l’idée de savoir qu’il va peut-être bientôt mourir me fend le coeur. C’est bête à dire mais c’est comme mon petit frère ! C’est le premier chien que j’ai eu depuis toute petite, que j’ai eu chiot et que j’ai vu grandir. J’y suis tellement attaché. Depuis, je ne vis plus chez mes parents, mais à chaque fois que je les appelle je ne peux m’empêcher de demander de ses nouvelles. En ce qui concerne son éducation, je te comprends tout à fait. Les Beagles sont assez têtus ^^ Mais qu’est-ce-qu’on les aime.

Gros bisous à toi, courage 🙂

Merci à toi. 12 ans c’est déjà bien 🙂 certains peuvent vivre jusqu’à 14 ans. Je le souhaite pour ton Tino.
J’ai les larmes aux yeux, déjà parce que je suis très sensible à l’attachement qu’on a avec les animaux mais qui plus est… J’ai sourit plusieurs fois au court de ma lecture parce que j’ai une Beagle, et c’est comme si tu parlais d’elle. Elle est encore jeune ( 2 ans et demi ) et mon dieu on l’a tuerait bien parfois mais qu’est ce qu’on l’aime !!! Je l’ai aussi eue à 2 mois pile avec la nette impression qu’elle était encore plus jeune et nous aussi, nous étions abonné au véto mais fort heureusement elle s’est métamorphosée et n’est plus jamais malade ( je touche du bois ). Bref, merci pour le partage de votre vie ensemble, ça donne envie d’immortaliser les bons moments et de les garder bien précieusement. Lou du blog http://loucarnet.wordpress.com
Je te souhaite plein de bonnes choses avec ton beagle. Oui, ils sont atroces de conneries mais ils ont les yeux si parlant.. Qu’on ne peut pas leur en vouloir vraiment 😉
J’ai les larmes aux yeux. Je comprends l’attachement que l’on a pour son animal, j’ai moi aussi eu une petite chienne adorable, prise par le diabète. Elle était très belle ta Boogle <3
Je tiens à laisser une trace de cette lecture, car ce billet m’a fait monter les larmes aux yeux, puis sourire, pour m’émouvoir encore de tristesse…J’ai moi-même des animaux de compagnie et cette histoire me fait particulièrement écho. Courage à vous, votre témoignage est superbe…en tout cas il a su toucher ma corde sensible, j’en ai encore les yeux humides et la gorge serrée. Sincèrement.
Oh c’est tellement triste et en même temps dans ton texte on sent que tu as commencé ton deuil. Oh oui je te comprends, c’est terrible de perdre celui qui nous accompagne, c’est plus qu’un animal !
Pleins de bisous et de soutien 🙂
Coucou Laurène,
Oui, j’ai bel et bien commencé mon deuil, je dirais même qu’il se termine. J’avouerai que cet article est et a été pour moi l’occasion “d’enterrer” convenablement Boogle. J’avais besoin et envie d’écrire cet article pour pouvoir justement passer à autre chose (et un nouveau chiot) sereinement. Il y a déjà quelques semaines qu’elle est décédée (sans compter les semaines où elle n’était plus elle même et malade), et je réalise que pour vous la nouvelle date d’aujourd’hui. Effectivement, les animaux (quand on les aime) font partis intégrante de notre famille et foyer.
Bises et à très vite.
Ma chère Céline, je sais que tu as du passer beaucoup de temps à rédiger cette ôde à ta chienne si mal élevée, mais que tu aimais tant, je sais que tu as choisi minutieusement les photos et que tu t’es inquiétée des mots choisis : les textes et les photos sont formidables et rendent un très bel hommage à Boogle la terrible! J’aimerais donc t’adresser à la fois mes condoléances et mes félicitations…
Ma chère Alice, vous êtes bien cérémoniale 🙂
Oui, j’ai passé du temps (2 soirées) à cet article plus le choix et l’ordre des photos. Mais en fait, vu ma capacité de rédaction, ce n’est pas spécialement plus ou moins que pour un autre article..
Je vous remercie donc pour vos condoléances et surtout félicitations (poils aux nichons… oui un peu d’humour dans toutes ces larmes déversées ne va pas faire de mal ^.^)
Voilà je pleure comme une pauvre madeleine
Boogle a du kiffer t’avoir comme amie aussi j’suis sûre!
Mais elle a intérêt cette vieille bique 😉
Moi qui vient d’avoir mon ptit cocker (je n’ai pas encore raconté toutes ses bêtises sur mon blog mais ça ne tardera pas – en espérant que l’arrivée du bébé se passe aussi bien que pour vous), je comprends ta peine. Je ne pensais pas avant d’avoir cette boule de poils qu’on pouvait s’attacher à ce point à un chien…moi qui en avait peur! je remercie mon conjoint de m’avoir fait découvrir ce bonheur.
Merci de nous avoir fait partager tes moments de joie avec Boogle et bon courage pour ce moment difficile.
Ecoutes, pour nous l’arrivée d’Alexis c’est très bien passé avec Boogle. Après on n’a pas cherché à le protéger du chien, au contraire. Notre petite astuce a été de laisser la chienne respirer un tissu qu’il avait porté à la maternité afin qu’elle s’imprègne de l’odeur puis nous lui avons ensuite présenté. En grandissant, nous l’avons laissé explorer Boogle. Nous étions bien évidemment vigilent et attentif aux réactions qu’ils pouvaient avoir réciproquement et tout a roulé comme sur des roulettes 🙂
Certains passages m’ont fait penser à “Marley et moi”, je pense que le chien parfait n’existe pas, sinon ce serait pas drôle. Le notre ne comprenait pas non plus “au pied”, ni même “assis” d’ailleurs ^^ Mais voilà, on s’attache à nos bébêtes, et c’est toujours un déchirement quand l’heure est venue pour eux de passer le pont arc-en-ciel. Courage!
aaaaaaaaaaaahh “Marley et moi”, je pensais être la seule au monde à avoir vu ce film (que j’ai bien aimé d’ailleurs… parfait pour les soirées… on se vide la tête). Non le chien parfait n’existe pas, puis il parait qu’il nous ressemble donc je dois être une véritable catastrophe loool !
C’est une très belle histoire (et le mien, un Golden) me rend aussi complètement chèvre, mais oui, je te comprends…
Heu là, tu me rassures pas du tout… Mais alors pas du tout.. Car mon choix pour un nouveau chien se porte sur cette race et grâce à mes recherches, j’ai cru comprendre que c’était du beurre au niveau éducation comparer au beagle.
Félicitations tu m’as faite pleurer (merci les hormones de grossesse zt l’amour que je porte a mes animaux)
Ta louloute avait l’air adorable, malgré les bêtises accumulées.
Je ne me vois pas vivre sans animaux, ni même sans ceux que j’ai en ce moment.
Un chien c’est bien plus qu’un simple animal, c’est une personne de la famille a part entière, un bébé puis un enfant, que l’on aime tout autant que s’il sortait de notre ventre.
Je suis certaine qu’elle a eu une très belle vie a tes côtés, et que d’où elle est, elle veillera sur toi aussi bien que tu l’a fait envers elles durant 10 ans.
je m’arrête la, je ne vois plus a travers mes larmes…
Je n’irai pas jusque là. Pour moi un chien doit quand même conserver sa place de chien. Après je suis d’accord avec toi pour dire qu’ils font partis intégrante de la famille et du foyer. Et que l’amour ou l’amitié qu’on leur porte est bien réel.
Superbe article 🙂
Je sais malheureusement ce que ça fait de perdre un animal, je te souhaite bien du courage, ce n’est vraiment pas un moment facile.
Bonne continuation !
Magnifiques photos!! et magnifique hommage!!
C’est vraiment super de pouvoir partager quelques années avec un animal: fous rires et grosses bêtises!!qu’est ce qu’on peut s’attacher à eux!! En fait c’est normal, ils nous apportent tellement!! Et quand ils ne sont plus là, les souvenirs restent…
Merci pour ce bel article!
Sandrine
http://ca-blogue-dans-ma-cuisine.com/
Quelle histoire touchante, et encore plus quand on est la propriétaire d’une femelle beagle de 6 ans accro à la bouffe au point de savoir ouvrir le frigo… Aujourd’hui elle fête ses 6 ans et j’espère partager encore beaucoup d’années de complicité.
Ah ouvrir le frigo, ca elle ne me l’a jamais faite ! Heureusement d’ailleurs car sinon je crois qu’il aurait fallu investir dans un cadenas ou je ne sais pas quoi 🙂
Magnifique hommage à ton chien ! C’est si dur de perdre un animal – ton récit m’a fait sincèrement verser des larmes – on ressent à travers tes lignes l’amour que portais à cette chienne – un animal qui partage notre vie pendant 10 ans ..
un animal qui nous donne tellement plus ..
Bonne continuation et bon courage 🙂
Attention, article dangereusement émouvants pour les femmes enceintes avec hormones à bloc (je pense que je vais pleurer encore un peu et ça ira mieux ;)). Très belle histoire, émouvante et très touchante. On s’attache tellement à nos animaux avec leurs qualités et leurs défauts.. De toute manière peu importe car l’amour qu’ils nous donnent et bien au delà de tout ça.
Ah non, je refuse de faire pleurer les femmes enceintes 🙂
C’est une belle histoire:) je suis sincèrement désolée de ta perte mais je suis sûre que très bientôt il y aura un autre heureux chez toi 🙂
Oui moi aussi, je suis sûre qu’il y aura un nouveau venu plein de poils ^.^
Elle avait l’air rigolote, Boogle.
Ton article m’a beaucoup touché.
Boogle a eu une belle vie !
voilà, je pleure…
Article très émouvant.
Cette adorable bête aura eu une vie très heureuse, c’est ça le plus important
Wow c’est vraiment touchant… J’ai versé ma petite larme.
Je ne sais pas quoi dire à part que c’était une magnifique vie que ta Boogle a eu !
Je n’imagine pas la vie sans ma Yuna, mon labrador d’amour alors je ne peux que te comprendre…
Courage !
Hum, que dire.. déjà je compatis, j’imagine ce que ça doit faire..

En fait, j’ai pas pu lire ton article dans sa totalité, parce que pour être honnête, c’était trop dur ^^ (j’en ai les larmes au yeux). Les photos sont superbes et de magnifiques souvenirs, ça se voit qu’elle était aimée, même par Alexis ! Bref, c’est triste, c’est a vie, il faut se souvenir des merveilleux moments qu’on passe avec eux !

Je vous envoie des bisous de soutiens 🙂

PS: la dernière photo de Boogle est très belle, elle mériterait une impression grand format et de trôner dans votre salon (bon peut être pas tout de suite)
La dernière photo n’est pas ma préférée. Elle était déjà trop métamorphosée et n’avait plus son comportement habituel. Donc le fait de le savoir, ne me permet pas d’apprécier la photo dans sa globalité. Mais j’ai déjà une photo d’elle depuis longtemps sur mon petit tableau de “polaroid” et j’aime bien la voir de temps en temps quand je travaille.
Un si beau témoignage, qui m’a émus aux larmes, parce que certains passages de ton histoire personnelles ressemblent aux miens, parce que j’ai des animaux, chats et chiens, dont un beagle, je les aime d’un amour irrationnel.
Je te rassure l’éducation, j’ai raté aussi, le beagle est très difficile à éduquer.
Je ne m’imagine pas les perdre, pourtant je sais, qu’un jour ça arrivera. Ils partagent tout de nos vies, les bons comme les mauvais moments, les changements aussi, ce sont des années de partage, de jeux, de câlins, d’amour, etc … On ne peut pas oublier.
Courage, à bientot
Oh la la, ton article m’a beaucoup ému. Quelle jolie histoire, quel joli moment de vie avec Boogle. Elle sera toujours dans ton/votre coeur. Des douces pensées pour vous.
C’est très émouvant, j’ai perdu mon chat il y a quelques mois, il n’avait que 3 ans et on lui a découvert une malformation cardiaque peu avant sa mort, c’était déjà trop tard… Plein de courage dans cette épreuve !
Oui, Vegas.. Je suis ton blog régulièrement et avec intérêt 🙂 (je suis silencieuse comme lectrice, mais assidue).Par contre, j’avais pas intégré qu’il était aussi jeune. En tout cas, mis à part les petits désagrément des puces, tu as l’air de profiter de ta nouvelle “amitité” Maitre / chat avec Sherlock. il me tarde l’arrivée d’un nouveau chiot dans notre maison 🙂
Oh! Les larmes aux yeux.
J’ai un beagle. C’est miss boulette cette chienne. Elle ne sait pas ouvrir une porte, mais elle sait ouvrir la poubelle… Elle vit sa vie, clairement. Elle s’est sauvé une dizaine de fois, on l’a cherché, on pensait l’avoir perdu à jamais, à chaque fois elle est revenue quelques heures plus tard, comme si de rien n’était, contente de sa balade.
Cette chienne me fait criser, mais je l’aime tellement, elle est complètement folle et elle aboie continuellement sur tout. Le mieux, elle s’assoit avec nous à table comme si elle voulait manger avec nous, vivre une vie d’humain quoi… (même si s’assoir à table lui est interdit – mais c’est tellement drôle) Elle fait ses bêtises en douce comme un enfant. Bref, je vois que nos chiennes avaient des choses en commun.
Je suis désolée pour toi. Je te souhaite du courage pour surmonter cette épreuve.
Biz
Elodie
ah ah les beagles 🙂 C’est incroyable cette proportion qu’ils ont à vivre leur vie et à faire des anneries. J’aime entendre les propriétaires d’autres beagles. Ca me permet de relativiser sur mon education ^^
Je suis moi-même très très attachée à mon bébé d’amour poilu de 42 kg, alors je comprends très bien !
Bon courage pour ces tristes moments.
Un beau témoignage qui m’a émue! Courage à toi !
Quel belle histoire émouvante ! c’est sur qu’on s’y attache à nos petites bêtes 🙂
Ma mère a perdu la sienne en début d’année. ça a été aussi rapide, je l’ai vu pour noël, avais même fait des photos mais c’est vrai qu’on voyait qu’elle avait l’air fatiguée. Elle avait 10 ans aussi mais c’était un yorkshire.
Courage !
Quand on y pense 10 ans, c’est jeune pour ces races.. C’est généralement plus l’age pour des gros chiens.. Merci Seb. A bientôt !
On n’échappe à aucun détails, mais c’est la vie.

Hélas à la fin c’est un peu triste, toujours avec nos animaux de compagnie.

Le temps de faire son deuil et pourquoi pas faire un tour dans un refuge, ils sont pleins à craquer en ce moment… JDCJDR

Et oui, la vie d’un chien est forcément plus courte que celle d’un humain. On me l’avait d’ailleurs très gentillement fait remarquer quand j’ai voulu l’adopter. Et j’avais cette réalité bien acceptée.

Je n’ai pas fait de tour dans un refuge, mais chez un éleveur 🙂 Une histoire se termine, une autre commencera très bientôt 🙂

Je ne sais que te dire, votre histoire à tous les trois, ton père, toi et Boogle est profondément émouvante… Je te fais un gros câlin parce que je te comprends, vraiment <3

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.